Raisons d’être de la contractualisation (poème)

Symbole de divers dysfonctionnements,
Minant les entités sanitaires publiques,
Terreau de pratiques contraires à l’éthique,
Maltraitant les patients sans ménagement,

La tentaculaire faillite de gestion,
Connue et reconnue par tous et partout,
Au mépris des moissons de la formation,
Annihile tous les efforts et tous les atouts.

Aux antipodes du serment d’Hippocrate,
Elle entrave le repos de Maimonide,
Dévoile les limites du technocrate,
Auteur d’ignobles et divers homicides.

Le gouffre né de cette faillite ancrée,
Qu’alimentent des actes peu recommandables,
Trouve sa racine dans le dommageable,
Que l’indécence a hissé au rang du sacré.

Ainsi naît un fossé entre les ressources,
Aussi bien humaines que matérielles,
Certes limitées mais bien substantielles,
Et les besoins du peuple à bout de course.

Il importe de trouver un palliatif,
Visant à restaurer l’utile orthodoxie,
Avec le souffrant au cœur du dispositif,
Et son respect porté jusqu’à la minutie.

La contractualisation y pourvoit,
A travers la délégation de gestion,
Arrimée aux lois de la publique fonction,
Dont elle a en partage l’écoute des sans-voix.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.