La solidité des liens biologiques ne résiste pas aux grands écarts socio-économiques.

L’admiration et la haine peuvent relever de l’envers et du revers d’une même pièce de monnaie, tout comme elles peuvent s’assimiler aux deux cotylédons d’une même noix de cola.

Se hisser au sommet de la hiérarchie sociale érode la sincérité dont on est l’objet dans les rapports avec autrui.

La lucidité recommande de dissocier le fait d’être admiré de celui d’être aimé.

Comprendre l’homme impose la prise en compte des deux éléments qui non seulement hantent constamment son esprit, mais aussi guident ses actes : la peur de la mort et l’égoïsme.

L’ignorance couplée à la sincérité est source de graves préjudices.

S’adonner aux petites histoires reflète l’infirmité à entrer dans l’Histoire.

Gouverner, c’est rendre possible le nécessaire par la raison, et rendre possible l’impossible par l’imagination et le ténacité.

Egrener constamment le chapelet des défauts d’autrui n’a jamais permis de grandir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *